JP Distribution

avril 17, 2018

Notre partenaire, une société qui existe depuis 2004, est un acteur incontournable de l’énergie renouvelable en France. C’est l’un des principaux producteurs indépendants d’électricité verte avec plus de 150 000 foyers alimentés et 392M€ en exploitation.

C’est aussi un interlocuteur unique en charge du développement, du financement, de la construction et de l’exploitation/maintenance de ses centrales. (Label Excellence 2016 de Bpifrance pour son potentiel d’innovation et de croissance).

Les détails du projet :

En ces périodes ou l’écologie se refait un nom dans la conscience collective, diversifier son patrimoine à travers les énergies incontournables du futur, est une solution à envisager sérieusement.

Notre partenaire vous propose un placement obligataire moyen et long terme dans le financement de 4 parcs éoliens en région Centre.

Partenaires principaux :

  • Natixis Energeco
  • la Caisse des Dépôts

L’énergie éolienne représente en France 10 parcs éoliens et 56 centrales solaires pour une production de plus de 222MW.

 

En chiffres :

L’énergie éolienne en France en chiffres c’est :

  • Puissance installée fin juin 2016 : 10.8GW
  • Objectif national pour 2020 : 19GW
  • 7.4 millions de foyers alimentés en 2016

Exemple d’investissement 1

Exemple d’investissement 2

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Vitipatrimoine

avril 17, 2018

Le projet en quelques mots … 

A fournir en FRANCAIS

Les avantages du projet :

Qualité :

Nous sélectionnons nos partenaires sur des critères de solidité financière et d’accompagnement afin d’assurer et de pérenniser les investissements. Nous étudions également les outils de production, la qualité des vignes et leur conformité aux normes européennes.

Confiance :

Vous confiez vos vignes à un exploitant agricole choisi pour son savoir-faire technique et commercial qui gère de l’entretien des vignes à la commercialisation de la production.

Sécurité :

Nous avons créé pour vous un bail innovant vous garantissant le paiement du fermage.

Développement durable :

Nous avons à cœur de respecter les trois piliers du développement durable : l’écologie, car les propriétés choisies sont labellisées Agriconfiance ; le social car nous accompagnons les jeunes agriculteurs à s’installer ; l’économie en contribuant à la transmission des savoirs-faire.

Ce projet vous intéresse ?

Téléchargez la brochure complète.

 

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Rawstone

avril 17, 2018

Émission d’un emprunt obligataire privé et confidentiel avec un taux avantageux de 9,9% auprès d’une compagnie luxembourgeoise.

Cette obligation privée permet à l’entreprise spécialisée dans l’achat, la taille et la vente de pierres précieuses, de financer une partie de son activité de négoce de diamants en complément de ses propres capitaux.

Les détails du projet :

L‘investissement se fait par tranches de 50 000€ sous la forme d’un emprunt obligataire privé sur 3 ans.  Les intérêts sont versés de façon trimestrielle et le capital est remboursé à maturité.

INVESTISSEMENT : 50.000€
Versement trimestriel 1.237€
Total sur 1 an 4.950€
Total sur 3 ans 14.850€
INVESTISSEMENT : 100.000€
Versement trimestriel 2.475€
Total sur 1 an 9.900€
Total sur 3 ans 29.700€
INVESTISSEMENT : 500.000€
Versement trimestriel 12.375€
Total sur 1 an 49.500€
Total sur 3 ans 148.500€
INVESTISSEMENT : 1000.000€
Versement trimestriel 24.750€
Total sur 1 an 99.000€
Total sur 3 ans 297.000€

Un peu plus sur la société :

Suite à la réussite de cette holding luxembourgeoise dans ses transactions diamantaires, certains proches du dirigeant cherchant à investir et à bénéficier du succès de l’entreprise lui ont demandé d’organiser une solution d’investissement privé et confidentiel permettant l’accès à un bénéfice adossé à la vente de diamants.

La société a alors imaginé une solution à travers une émission d’un emprunt obligataire privé et confidentiel avec un taux avantageux de 9,9%.

Cet intérêt a été calculé afin que les investisseurs puissent obtenir un rendement confortable issu d’une marge conséquente.

Le concept se base sur la valeur ajoutée de la transformation du diamant brut en diamant taillé garantissant une profitabilité intéressante et plus rapide que la spéculation passive sur les cours du diamant.

La Holding propose ce type d’investissement depuis 2012.

Question fiscalité :

  • Impôt sur le revenu : imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu.
    A ce titre la société envoie à chaque souscripteur chaque année une attestation résumant les intérêts versés au cours de l’année fiscale précédente.
  • ISF : étant donné que les certificats d’obligations sont soumis à la loi et régulation fiscale Luxembourgeoise, ils sont nominatifs et non cessibles sauf en cas de décès.
    Les certificats privés et confidentiels émis au Luxembourg ne sont pas considérés comme un actif ou avoir. Ils sont la formalisation administrative d’un prêt/emprunt privé et confidentiel.
    En conclusion, pendant toute la durée de la souscription dans l’emprunt obligataire le montant investi sort du patrimoine du souscripteur qui n’a donc plus à considérer ce montant dans sa déclaration à l’ISF jusqu’au remboursement de l’emprunt.
  • Prélèvements sociaux : Concernant l’obligataire privé, le taux actuel est de 15.5% net (calculé sans abattement).

En bref :

  • Avantages : rendement élevé 9,9%, solidité de la société, courte durée de détention (renouvelable), faible fiscalité au-delà de 2 années de détention.
  • Inconvénients : indisponibilité totale des fonds pendant la durée de détention.

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

FX

avril 17, 2018

S’investir en direct sur les marchés financier nécessite de nombreuses connaissances et une énorme quantité de temps à y consacrer !

Notre partenaire est gestionnaire de portefeuille institutionnel, après de longues négociations et grâce à un volume d’investissement convenable, nous avons pu obtenir l’accès à ses options de gestion. Concrètement un groupement de 10 traders indépendants gèrent simultanément les avoirs confiés. Le risque est maîtrisé et signé avec le client en fonction de son profil investisseur

Les détails du projet :

Notre partenaire nous propose une allocation entièrement sous gestion sous le modèle suivant :

  • 50% forex commodities (avec couverture par options et autres derivatives) : Stratégie algo (2%/mois) + stratégie carry trade (5%/an sans levier et + avec levier) + stratégie triangular arbitrage vanilla options ou exotics options (3%/mois)
  • 30% arbitrage obligataire (couverture par cds)
  • 20% directionnal trackers short equity (couverture de change par derivatives) : lock-up période de 2 ans

Frais d’entrée : 3%
Frais de performance : 35%
Ticket d’entrée : 100 000€

Le FOREX :

Le marché des changes est le marché sur lequel se retrouvent tous les participants désireux de vendre ou d’acheter une devise contre une autre. Dans le jargon financier, il est souvent question du Forex pour désigner le marché des changes ; contraction des termes anglais FOReign EXchange.
Comme tout marché il a aussi pour fonction de déterminer les prix d’échanges, c’est-à-dire le taux de change entre chaque couple de devises.

Le plus grand marché au monde

En avril 2013, le rapport de la BRI (Banque des Règlements Internationaux) sur l’enquête triennale des banques centrales estime le volume quotidien des échanges à près de 5 300 milliards de dollars (soit presque trois fois plus qu’en 2004 et 6 fois plus qu’en 1992). Cela en fait le marché le plus vaste et le plus liquide au monde en termes de volume de transactions.

Le volume journalier des transactions sur le marché des changes est presque deux fois supérieur à la valeur du PIB annuel français !

La propagation du régime de changes flottants dans le monde depuis les années 1970, combinée aux progrès techniques (notamment avec les logiciels de Trading Haute Fréquence, et l’accès quasi-continu au marché des changes) expliquent en grande partie pourquoi ce marché est aujourd’hui le plus actif et le plus volumineux au monde.

Un marché dominé par la City de Londres

S’il existe bien des pièces et des billets de banques dans tous les pays, le marché des changes est entièrement dématérialisé et décentralisé. Il n’est rattaché à aucune place boursière en particulier. La quasi-totalité des opérations y sont réalisées de gré à gré. Il permet d’effectuer des transactions sur les devises quasiment 24h/24 tous les jours de la semaine alors que les autres titres financiers sont souvent rattachés à une place financière déterminée (Paris, New York, Tokyo, Londres…) avec des horaires quotidiens d’ouverture et de clôture.

Le marché des changes clôt une fois par semaine pendant les heures qui séparent la fermeture de la Bourse le vendredi soir à 22h GMT sur la côte Ouest des États-Unis et l’ouverture le dimanche soir à 22h GMT de la Bourse de Wellington en Nouvelle-Zélande qui entame la semaine.

Le marché des changes est largement dominé par la City de Londres. Cette place financière représente plus du tiers des opérations de changes dans le monde. La France, quant à elle, n’accueille que 3 % de ces échanges mondiaux.

Qui intervient sur le marché des changes ?

Le marché des changes réunit des participants extrêmement divers. On y trouve :

  • des particuliers (très rarement) et des entreprises (PME et multinationales) qui ont besoin de vendre et d’acheter différentes devises selon leurs activités ;
  • des banques commerciales, des banques d’investissement et des courtiers qui exécutent les ordres de leurs clients et agissent aussi pour leur compte propre ;
  • les autorités monétaires, notamment les banques centrales qui sont des participants majeurs sur le marché des changes. Elles gèrent leurs réserves de change et interviennent le cas échéant, sur le cours des devises dont elles ont la charge.
  • des institutions internationales (comme le FMI, la Banque Mondiale, l’OCDE) ;
  • des fonds d’investissement dont certains sont même spécialisés sur les devises.

Quelques caractéristiques notables sur le marché des changes

Le marché des changes est un marché où la quasi-totalité des opérations sont réalisées de gré à gré. Les courtiers et les banques négocient directement les uns avec les autres, sans intermédiaire boursier. Les particuliers comme les entreprises doivent faire appel à leur banque pour avoir accès au marché des changes. Le Forex est donc un marché non régulé. Il existe cependant dans le Forex des compartiments régulés -de taille très restreinte- qui offrent des produits dérivés (par exemple des warrants) comme instruments de couverture et de spéculation.

Depuis la libéralisation des échanges dans les années 1990, les intervenants sur le marché des changes se sont fortement concentrés, notamment au niveau des banques. Ils mettent à disposition des autres participants du marché des instruments permettant de se couvrir ou de spéculer sur les variations de cours des devises. Ils jouent également un rôle dans la fixation d’un taux de change unique pour chaque couple de devises.

Un marché dominé par le dollar

Il est intéressant de noter que le dollar américain (USD) reste la monnaie de référence sur le marché des changes. L’édition 2013 de l’enquête de la BRI a montré que sur la totalité des opérations réalisées sur le marché des changes, 87 % portaient sur le dollar américain et 33 % sur l’euro (en baisse de 6 % par rapport à 2010). Le couple EUR/USD est ainsi celui qui s’échange le plus dans le monde : 1 289 milliards de dollars en moyenne chaque jour en avril 2013.

Les transactions sur les devises impliquent toujours deux monnaies. Si l’une est achetée, l’autre est forcément vendue. Si l’une est reçue, l’autre est livrée.

Les opérations au comptant et les opérations à terme

La transaction la plus simple sur le marché des devises est l’opération au comptant, dite opération « spot« .Elle consiste à acheter une devise contre une autre au prix actuel du marché avec une livraison à J+2 jours. Le marché au comptant (marché spot) représente 37 % des transactions quotidiennes.

La majeure partie des transactions a lieu sur le marché à terme.

Une opération à terme consiste à fixer le prix, la quantité et la date de l’échange futur dès le jour de l’opération. Son utilité réside dans le fait qu’elle offre une couverture contre les fluctuations des taux de change. En effet, quel que soit le prix à l’échéance (c’est-à-dire à la date fixée pour l’échange de devises) la transaction se fera selon les termes du contrat fixés plus tôt.

Quel que soit l’objectif d’un participant au marché des changes, une couverture ou une spéculation, les différents intervenants se rencontrent quotidiennement sur ce marché en tant que « contreparties » de transactions. Ainsi, dans notre exemple, afin de se couvrir contre une baisse du taux de change euro/dollar américain, la banque de notre société française doit trouver sur le marché des changes une personne qui au même moment désire acheter des euros contre des dollars américains. Cette personne peut aussi bien être un spéculateur achetant des euros car il mise sur une hausse de cette devise, qu’une personne souhaitant se couvrir contre une hausse de l’euro vis-à-vis du dollar américain.

On comprend donc l’intérêt de l’opération à terme pour des entreprises ou des institutions dont les activités se déclinent à l’international.

On parle en anglais de forwards pour les opérations à terme réalisées sur un marché de gré à gré, et de futures pour les opérations à terme réalisées sur un marché organisé.

Il existe d’autres types de produits dérivés permettant de se prémunir contre les effets des fluctuations des taux de change : il s’agit des swaps, des options sur devises et de certains produits structurés plus complexes.

Sur les 5 345 milliards de dollars d’échanges quotidiens sur le marché des changes, 2 282 milliards de dollars concernent les swaps, soit 43 % des volumes échangés. Les transactions au comptant représentent 38 % des montants échangés.

L’accès au marché des changes permet à la plupart des participants de se protéger contre un risque de change sur leurs recettes et leurs dépenses, en utilisant notamment le marché à terme comme le montre l’exemple plus haut. Mais il offre aussi la possibilité de spéculer sur les taux de change des différentes devises.

Couverture et spéculation

Si bon nombre d’entreprises et de banques commerciales participent au marché des changes avant tout pour se couvrir, d’autres participants, notamment des fonds spéculatifs et des banques d’investissement agissant pour leur compte propre participent au marché des changes afin de tirer bénéfice des mouvements quotidiens des taux de change.

En effet, depuis les années 1970 et la fin des changes fixes, une explosion du volume de transactions sur les devises est observée. Les devises sont considérées comme des actifs financiers ordinaires permettant de réaliser des gains ou des pertes en spéculant sur les variations de taux de change. Si le marché des changes n’est pas en lui-même un marché à effet de levier, les produits dérivés qui s’y sont développés à grande échelle, comme les options et les swaps par exemple, ont renforcé son attractivité, notamment pour les spéculateurs.

La spéculation peut avoir des effets bénéfiques car elle permet notamment d’assurer la liquidité d’un marché. En effet, si un investisseur veut se prémunir contre la hausse d’une devise, il doit acheter cette devise. Cela ne peut être possible que s’il trouve une contrepartie, c’est-à-dire un investisseur qui parie sur la baisse de cette devise, sinon, le marché est bloqué.

Mais la spéculation peut aussi provoquer des mouvements violents à la hausse comme à la baisse de certaines devises. Lorsque les fluctuations s’emballent, la lecture des taux de change devient difficile et cela peut déclencher des crises économiques graves nécessitant des interventions concertées des Banques Centrales.

Il est intéressant de noter que la volatilité (la rapidité et l’amplitude des variations de cours) sur un marché, comme celui des changes, favorise les spéculateurs car il n’y a rien à gagner dans un marché atone alors qu’il dessert les autorités monétaires et les intervenants en couverture de change. Ceci étant dit, les crises de change qui malmènent une ou plusieurs devises ne font bien souvent que révéler une faiblesse réelle du (des) pays considéré(s).

Le marché obligataire (30% du portefeuille)

Le marché des obligations est l’un des marchés les plus importants au monde et fournit aux investisseurs boursiers des informations intéressantes et de nombreuses opportunités de bénéfices.

Mais ce marché peut aussi paraître compliqué aux traders novices.

Il n’en est cependant rien puisque grâce aux quelques explications qui vont suivre, vous deviendrez incollable sur le marché obligataire et le fonctionnement des obligations.

Qu’est-ce que le marché des obligations ?

Le marché des obligations, également appelé « marché obligataire », est le marché qui permet aux Etats et aux entreprises de se financer. En effet, lorsqu’un état ou une entreprise a besoin de financement, il peut émettre des titres spéciaux appelés « obligations ». Cette obligation est une forme d’emprunt assortie d’un taux d’intérêt et d’une date d’échéance, à laquelle l’état ou l’entreprise doit rembourser sa dette.

Les investisseurs ou les banques peuvent donc acheter ces obligations en fixant le taux d’intérêt en fonction de plusieurs critères dont le risque de défaut de paiement et le rendement.

Le plus souvent, ce sont les agences de notation qui ont la responsabilité de juger du niveau de risque d’une obligation. Parmi ces agences de notation, on compte Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch rating.

Il est à noter qu’une grande partie des obligations proposées aujourd’hui sont des obligations d’état. Mais on peut également trouver sur le marché obligataire des futures sur emprunts d’état, des swaps ou des crédits default swaps.

On distingue également deux types de marchés obligataires, à savoir le marché primaire qui correspond à l’émission de toutes les nouvelles obligations à destination d’institutions ou d’investisseurs particuliers et qui profitent d’une garantie délivrée par des banques d’investissement, et le marché secondaire qui regroupe les transactions effectuées sur des obligations déjà émises.

Comment est déterminé le prix d’une obligation ?

On appelle ici « prix d’une obligation », le taux d’intérêt qui sera reversé à l’investisseur durant la période précédant le remboursement total. Il s’agit donc d’un taux d’intérêt à long terme. Les taux d’intérêt à court terme sont quant à eux fixés par la Banque Centrale.

Le calcul de ce taux d’intérêt varie en fonction de plusieurs critères dont :

  • L’actualisation des flux financiers (volumes d’obligations échangés) intégrant des coefficients d’actualisation pour les emprunts d’état.
  • Une prime de liquidité correspondant à l’estimation du coût de la négociation de l’obligation.
  • Une estimation du risque de défaut de paiement de l’emprunteur durant la durée du prêt.

 

Bien entendu, ce calcul reste complexe et les investisseurs préfèrent se reporter à une valeur plus claire reprenant l’ensemble de ces indications et appelée « credit spread ». Pour trouver ce credit spread, on compare généralement la situation de dette de l’entreprise ou de l’état à une autre dette déjà connue et similaire qui a déjà été évaluée.

Comment trader sur le marché des obligations ?

Il est possible de spéculer sur le marché obligataire en passant par différents outils. Les banques en ligne proposent par exemple des produits de placement boursier intégrant des obligations dans le cadre de PEA ou de comptes-titres.

Mais vous pouvez aussi spéculer directement sur la valeur d’une obligation en utilisant les CFD des plateformes de trading en ligne. Ces deux outils sont particulièrement intéressants car ils permettent de trader dans les deux sens, soit à la hausse comme à la baisse et de profiter ainsi de toutes les conditions de marché pour faire des bénéfices.

Le trading obligataire est l’un des plus intéressants car le sens des tendances est plus facile à observer et à anticiper que sur les autres actifs du marché boursier.

A noter que l’on peut trader directement les taux obligataires par le biais de contrats futures (ces mêmes contrats futures peuvent être utilisées pour trader les indices et matières premières).

Les Trackers (20% du portefeuille)

Les Exchange Traded Fund que l’on appelle communément Trackers, sont des produits financiers sans date d’échéance, qui donnent la possibilité de reproduire les fluctuations d’un actif donné. Ce terme anglais signifie pister. On peut donc dire que ce sont des produits financiers qui pistent les sous-jacents.

Ici notre partenaire cible à travers son portefeuille Tracker des éléments de protection contre les effets de la prochaine crise financière.

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Enerfip

avril 17, 2018

Le projet en quelques mots … 

Enerfip est un projet innovant et durable comme on les aime! L’idée est de créer une plateforme de financement participatif dédiée aux énergies renouvelables. On ne vous en dit pas plus, on vous laisse découvrir leur (très jolie) brochure!

Ce projet vous intéresse ?

Téléchargez la brochure complète.

 

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Axcel

avril 17, 2018

Notre partenaire dirige depuis 2010 la société Axcel Energie, producteur d’électricité photovoltaïque et promoteur de solutions d’investissement dans les ENR.

Le développement de son marché l’a amené à créer une nouvelle société Axcel Greentech, et un nouveau produit financier innovant et attractif.

Les détails du projet :

Forte de sa place parmi les « Producteurs d’électricité Photovoltaïques » en France, Axcel Energie a mis à la disposition d’Axcel GreenTech, son expertise et ses modèles économiques afin de donner à cette structure une place significative dans ce marché.

Axcel GreenTech a donc pour objectif d’acquérir, de valoriser et de gérer des centrales photovoltaïques, au sol ou sur toitures, selon le cahier des charges stricte qui a permis à Axcel Energie de devenir un acteur reconnu de ce secteur.

Axcel GreenTech investi dans des centrales photovoltaïques, raccordées (titulaires du Contrat d’Obligation d’Achat avec EDF), situées en France métropolitaine, installées au sol ou sur des toitures agricoles ou industrielles sur la base de baux emphytéotiques longs (25 à 35 ans), construites selon des normes connues et avec du matériel « agrée BPI » et délivrant un TRI > à 11%.

Axcel GreenTech souhaite associer des investisseurs privés à son développement, et pour ce faire a demandé et obtenu de l’AMF le 6 avril dernier sous le numéro 17-141, un agrément pour faire Appel Public à l’Epargne.

En bref :

Axcel GreenTech est une Société en Commandite par Action à Capital Variable.

L’offre porte sur une collecte de 35 M €, dès qu’elle sera bouclée une deuxième d’un montant de 100 M€ trouvera sa place et son marché.

Cette offre novatrice permet à des investisseurs, de positionner leurs capitaux sur le secteur des ENR, avec peu de risques et un rendement élevé.

L’architecture du produit est attractive pour le particulier. Elle lui permet d’acquérir une « action » présentant les caractéristiques sécurisantes d’une obligation.

 Les retraits « au fil de l’eau » (rachat programmé d’actions) créent des « revenus » sans fiscalité (5%).

Les « rachats in fine » et l’inscription dans un PEA (PEA AXCEL GREENTECH déposé INPI) assurent quant à eux une sortie optimisée.

Invest Securities est le PSI pour cette opération.

La commercialisation de cette offre est réservée aux CIF ou aux CGPI, et d’une manière générale à toutes les entités ayant dans leur objet social le «conseil».

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Applestone

avril 17, 2018

Le Luxembourg en quelques mots

Situé entre l’Allemagne, la France et la Belgique, avec une superficie de 2.586 km2 et une population de quelque 576.000 habitants (en janvier 2016), le Luxembourg est l’un des plus petits Etats membres de l’Union européenne. De par sa position géographique stratégique, son développement continu des relations extérieures et son intégration dans des espaces plus larges, la dimension de l’économie luxembourgeoise et la taille de son marché local dépassent largement celle du territoire national.

Avec une économie largement ouverte vers l’extérieur, le Luxembourg exporte plus de 80% de sa production et a été un fervent défenseur de l’introduction de l’euro.

Le Luxembourg est un partenaire économique et politique reconnu et fiable au niveau européen et international et fait partie intégrante d’un des plus grands espaces économiques et monétaires du monde. Par ailleurs, le Luxembourg joue un rôle moteur dans le développement de la Grande Région, l’espace transfrontalier constitué par le Luxembourg et les régions avoisinantes de l’Allemagne, de la France et de la Belgique.

Les principaux avantages du pays résident dans sa localisation stratégique en Europe, la qualité des infrastructures de transport, de logistique et de télécommunications, la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et polyglotte, la stabilité politique et sociale, l’existence d’un cadre législatif et fiscal attractif, l’environnement multiculturel, l’esprit ouvert et international et une qualité de vie élevée.

Des produits et des services de qualité sont offerts par les opérateurs économiques du Grand-Duché qui peuvent se prévaloir de compétences et d’un esprit d’innovation remarquables basés sur une culture industrielle et une expérience confirmée au niveau de la prestation de services, notamment des services financiers.

L’offre immobillière

Le constat de la Chambre des métiers est simple : il y a de plus en plus d’habitants au Luxembourg et le nombre de logements disponibles ne suffit pas. Depuis 10 ans, le Grand-Duché voit sa population grandir de quelque 10 000 personnes tous les ans. Dans le même temps, le nombre de personnes par ménage diminue : il était de 3,6 en 1947, de 2,4 en 2011 et sera de 2,2 en 2030 selon les prévisions du Statec. Résultat, le besoin en logements augmente. Il en faudrait 82 000 d’ici 2030 or même si tout le potentiel foncier théorique était utilisé, seuls 55 000 logements sortiraient de terre. Soit un déficit de 27 000 logements.

Pour remédier au problème, la Chambre des métiers propose dix pistes de réflexion. Elle propose d’abord de mobiliser les terrains à bâtir par des mesures incitatives (baisse de l’imposition de la plus-value de cession des terrains, étendre les périmètres d’agglomération…) ou coercitives (taxe communale sur les rétentions de terrains par exemple).

Le prix reste un frein au logement au Luxembourg : il a été multiplié par 8 depuis 1980. Pour limiter la tension sur les prix, la Chambre des métiers propose d’augmenter la densité du bâti en revoyant par exemple les hauteurs maximales constructibles afin de faire des immeubles plus hauts.

Notre partenaire vous propose :

Achat – Viabilisation – Vente de terrains au Luxembourg à travers un emprunt obligataire.

Vous n’achetez pas directement un terrain, les prix étant très élevés mais à travers cet emprunt obligataire de 2 ans vous participez à l’apport en fonds à la société qui s’occupera de la tâche. En contrepartie la société vous reversera un revenu de 8.5%/an payé au semestre.

L’investissement se fait par tranche de 20 000 €.

INVESTISSEMENT DÉPART : 20000€
VERSEMENT SEMESTRIEL : 850€
VERSEMENT ANNUEL : 1700€
VERSEMENT TOTAL : 3400€

Nous disposons d’une enveloppe de 2 500 000 € par an.

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Vitipatrimoine

avril 17, 2018

Nous mettons à votre disposition notre large réseau dans le viticole pour obtenir en off-markets les plus beaux domaines partout à travers la France.
Chaque dossier sera étudié en fonction des objectifs et capacités de votre client, pour proposer dans un second temps une offre que le propriétaire ne pourra pas refuser !

Des projets vous intéressent ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Maurice

avril 17, 2018

« En bas, là-bas …Là-bas dans le Sud… » 

Sur une colline dominant le lagon du village de pêcheurs de Baie du Cap dans le Sud-ouest de l’Île, tout près de la superbe montagne du Morne, sur un terrain de 15 hectares, Anbalaba proposera à la fois en VEFA – vente sur plan :

  • 18 grandes villas de prestige
  • 33 belles villas
  • 18 appartements
  • 5 grands terrains à bâtir

Anbalaba c’est aussi un nouveau Village « Anbalaba Village » adossé au village existant de Baie du Cap pour découvrir « l’art de vivre à la mauricienne » !

Les avantages du projet :

Les avantages d’investir à Anbalaba-IRS à l’île Maurice sont multiples :

  • c’est l’une des premières destinations de tourisme de luxe au monde
  • une stabilité politique, économique et sociale depuis plus de 50 ans
  • 1.3 million d’habitants parlant le français et l’anglais
  • 312 jours d’ensoleillement par an
  • des températures comprises entre 25 et 32 ) d’octobre à mai et une eau en moyenne à 26 °
  • un coût de la vie 40 % moins cher qu’en France
  • des infrastructures à la hauteur des standards européens cliniques privées, hôpitaux, complexes commerciaux, centre d’affaire international.
  • 3o vols internationaux hebdomadaires dont un vol quotidien vers Paris

Mais aussi

  • Un traité de non-double imposition signé avec 35 pays dans le monde
  • L’impôt sur le revenu n’excède pas 15%,
  • Pas de taxes sur la plus-value,
  • Pas de droits de succession,
  • Pas de taxes d’habitation ni de taxes foncières,
  • Pas d’ISF,
  • Pas de taxes sur les dividendes,
  • Permis de résidence pour l’acquéreur, son conjoint et ses enfants mineurs,

Le programme Immobilier IRS novateur de l’île Maurice est en plus idéalement situé :

Autour d’une place de marché : restaurants, magasins, supérette, boat house, Pool & Spa club, kids ’club, un appart hôtel, une pépinière, une grande halle pour les produits locaux ou évènements culturels… tous les équipements et services nécessaires à un confort de vie complet.

Proche de toutes les activités sportives en lien avec le lagon comme le stand-up paddle, le bateau, la pêche, la plongée, le kite surf, mais encore de splendides golfs et des randonnées en montagne tout autour de cette région belle et sauvage entre mer et montagne.

Ce projet vous intéresse ?

Téléchargez la brochure complète.

 

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com

Eau

décembre 1, 2017

Un projet innovant à Dubaï…

Le cœur de l’Europe à Dubaï est la seule destination insulaire au monde qui rassemble le meilleur des conceptions européennes, du patrimoine et de l’hospitalité dans un cadre vraiment à couper le souffle et unique. Plus qu’une simple destination, The Heart of Europe offrira un style de vie unique et sera un magnifique havre de paix qui capture l’essence même de la vie européenne pour créer une expérience de vacances mémorable qui dépasse l’imagination.

« Le cœur de l’Europe« , un investissement d’envergure !

Le Cœur de l’Europe est un groupe de six îles sur The World à Dubaï. Un point de repère mondial, composé de 300 îles récupérées de la mer sous la forme de la carte du monde, cette merveille d’ingénierie est une collection emblématique d’îles privées et de villégiature, situé à 4 km au large de la côte de Dubaï.

Le Cœur de l’Europe est basé sur des destinations à travers l’Europe, réparties sur les îles de l’Allemagne, de Monaco, de Suède, de Suisse, de Saint-Pétersbourg et de l’Europe centrale, qui ont chacune un design unique. Les îles sont une célébration des trésors artistiques et culturels du continent, chacune d’entre elles reflétant une facette différente de la culture, du caractère et de l’ambiance de l’Europe.

Le Cœur de l’Europe s’est associé avec certains des meilleurs architectes et fournisseurs de technologie du monde pour donner aux îles leur propre style de signature et un design moderne infusé avec des caractéristiques clés des pays hôtes.

Le projet établira une nouvelle référence en matière de durabilité et d’innovation – en intégrant des caractéristiques écologiques, l’énergie solaire et une technologie de pointe. Le Cœur de l’Europe devrait devenir l’une des destinations les plus écologiques et les plus avant-gardistes du monde.

Le projet en images :

Ce projet vous intéresse ?

Contactez-nous.

 

 Téléphone : 06 58 17 81 27

 Adresse e-mail : contact@wwasconsulting.com